NAIS-SANCE ET APRENTIS-SAGE

Votre enfant dit:
Je vais pas y arriver,
je suis nulle cela ne sert à rien de travailler
Je sais tout à la maison mais à l’examen à l’école je perds mes moyens
Je ne veux pas faire tout de suite mes devoirs
Votre enfant est facilement dans la lune…

Le travail de naissance et scolaire sont étroitement liés. La manière dont l’enfant est arrivé au monde peut influencer sa manière d’appréhender l’apprentissage tout au long de sa vie, même dans sa vie d’adulte. La personne peut retrouver les difficultés s’ il entreprend une formation ou dans sa manière d’être au travail. Il est coincé dans un schéma.
Les devoirs sont en général faits avec la maman, c’est en quelque sorte une relecture de ce moment du travail de la naissance qui se joue entre l’enfant et la maman.
Notre corps et cerveau gardent en mémoire les traces de notre venue au monde.
Une césarienne peut laisser des traces en mettant l’enfant dans une situation où il est passif (il attend toujours que quelqu’un l’aide: sauveur=obstétricien ou la maman). Une anesthésie générale peut entrainer une coupure de sensation (je m’en fiche, ça m’est égal…). Commencez par un drainage en homéopathie serait une première étape. Il y a encore bien d’autres exemples.

La kinésiologie permet de déprogrammer et enlever les blocages qui se sont créés à ce moment de la naissance (césarienne, forceps, faux travail…). L’enfant peut retrouver ainsi un plein potentiel.
J’ai suivi un cours de formation continue donné par Madame Mireille Dürig.
Je vous encourage à venir tester cette thérapie à mon cabinet pour retrouver une harmonie aussi bien pour le parent que pour l’enfant.

468 ad